Base de données SPATIEAU

SCHEMA BD_1La base de données SPATIEAU est composée de plusieurs bases de données spatialisées à différentes échelles spatiales et temporelles : une base de données sur les consommations d’eau, une sur l‘occupation du sol, une base démographique, une climatique, une base référentielle et une dernière sur les prélèvements d’eau . Chaque base peut être gérée et croisée dans un Système d’Informations Géographiques (SIG).

Les données qui y sont contenues sont le résultat d’une collecte de données publiques et ouvertes, de données publiques peu accessibles et de données privées.

Le but qui anime ce travail est d’offrir un cadre opérationnel et prospectif à travers le partage d’informations.

 

SCHEMA BD-page-008

La base de données SPATIEAU contient deux base de données principales sur l’eau : la base de données sur les consommations d’eau et celle sur les prélèvements d’eau. Ces deux bases sont enrichies grâce aux croisements avec les bases secondaires portant sur le territoire à travers la démographie, le climat, l’occupation du sol et une base référentielle.

 

SCHEMA BD-page-006

La base de données sur les consommations d’eau est en lien avec les autres bases de données.

Pour comprendre les consommations d’eau, l’influence de l’occupation du sol sur les consommations est appréhendée à travers une mise en relation entre la base de consommations d’eau et la base d’occupation du sol. Cette relation entre les deux bases permet aussi d’apporter une vision prospectiviste et territoriale du service d’eau.

Dans une autre mesure, un lien est établi entre la base de consommations et la base climatique pour observer l’influence des variables climatiques journalières sur les consommations d’eau.

En termes de projection des consommations, il est intéressant pour la base de consommations de la croiser avec la base démographique – pour observer le lien entre les variables démographiques et la consommation d’eau – mais aussi la base référentielle (observation à différentes échelles spatiales de la consommation et de son évolution).

 

SCHEMA BD-page-007

A l’instar de la base de données sur les consommations d’eau, la base sur les prélèvements d’eau est en lien avec les autres bases de données.

Il est intéressant de la lier avec la base de données démographiques pour mettre en perspective l’influence de l’évolution de la population sur les volumes prélevés. Ces derniers ont aussi un lien avec l’évolution des consommations d’eau, d’où l’utilité de mettre en communication la base sur les consommations d’eau avec la base sur les prélèvements d’eau.

Les prélèvements d’eau se font via des points de captage. Comprendre le contexte territorial ou environnemental autour de ces points permet de prendre en considération un certain nombre de problématiques sur la durabilité et la vulnérabilité de ces points. Ainsi, l’intérêt est de lier la base sur les prélèvements avec celle sur l’occupation du sol et la base référentielle.

 

SCHEMA BD-page-009

La base de données SPATIEAU constitue ainsi une interface d’échanges et de partage de données et informations pour l’ensemble des partenaires du projet et les acteurs désireux de travailler sur les problématiques liées à l’eau et à l’aménagement urbain.

 

 

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :